Player Flash nécessaire : téléchargez-le manuellement.

Site officiel de la ville de La Réole - Retour à l'accueil

Flux RSS

A la Une

Vivacité

Vendredi 20 et Samedi 21 Juillet c'est Vivacité ! Des spectacles vivants dans le Prieuré.

[lire la suite]




Feu d'artifice

Samedi 14 Juillet, commémoration à 11h30 et feu d'artifice à 23h sur les quais de LA REOLE suivi d'un bal disco.
[lire la suite]

Exposition de voitures anciennes

Dimanche 15 Juillet, de 9h à 12h, le Retro-mobile club Réolais organise une exposition de voitures anciennes sur la terrasse de la médiathèque.
[lire la suite]

PISCINE MUNICIPALE

saison 2018 - ouverture du samedi 07 juillet au 2 septembre inclus. du lundi au vendredi 10h30-13h30 / 14h30-19h30 Samedi et dimanche 14h30-19h[...]
[lire la suite]

Bal des Pompiers

Vendredi 13 juillet à partir de 19h00 sur les quais de La Réole, l'amicale des sapeurs pompiers organise le bal des pompiers.
[lire la suite]

Exposition dans l'ancien Hôtel de Ville

Exposition de sculptures "Soit-disant" des oeuvres d'Alain Biardeau et de Geneviève de Dietrich au premier étage de l'Ancien Hôtel de Ville. Ouvert à [...]
[lire la suite]

inscriptions scolaires -rentrée 2018

Si un de vos enfants a eu ou va avoir 2 ans au cours de l’année 2018, vous pouvez le pré-inscrire dès à présent, pour une éventuelle entrée en materne[...]
[lire la suite]

Permis de louer

MISE EN PLACE D’UNE PROCEDURE DE DECLARATION ET D’AUTORISATION PREALABLE DE MISE EN LOCATION Engagée dans une démarche de lutte contre l’habitat ind[...]
[lire la suite]

Liste des associations 2018

Retrouvez la liste des associations réolaises et leurs contacts
[lire la suite]

Le TEMPO n°31 est en ligne

Aménagements, habitat participatif, rythmes scolaires... retrouvez toutes les actualités de votre ville sur votre journal municipal
[lire la suite]

33 minutes pour changer de vie !

Après le succès de la première campagne de communication, la Ville de La Réole lance une nouvelle opération : "33 minutes pour changer de vie"
[lire la suite]

PACS en Mairie depuis le 1er novembre 2017

L’enregistrement des pactes civils de solidarité (Pacs) est transféré à l’officier de l’état civil de la mairie depuis le 1er novembre 2017. Le passa[...]
[lire la suite]

PIECES D'IDENTITE : NOUVEAUX HORAIRES

Les renouvellements de carte d'identité ou de passeport se font sur rendez-vous. Afin de faciliter vos démarches, de nouveaux horaires sont établis.
[lire la suite]

Autorisation de sortie du territoire d’un mineur: du nouveau !

L'arrêté du 13 décembre 2016 fixant les modalités d'application du décret n° 2016-1483 du 2 novembre 2016 relatif à l’autorisation de sortie du territ[...]
[lire la suite]

Le label Ville d'Art et d'Histoire à l'honneur sur France 3.

Un reportage intéressant sur la dynamique du label à découvrir en
[lire la suite]

le TEMPO n°30 est en ligne

Sculptures, agenda, ascenseur... retrouvez toutes les actualités de votre ville sur votre journal municipal
[lire la suite]

Prêt de Matériel

Vous êtes une association? Vous organisez un événement?
[lire la suite]

Rechargez votre carte miam depuis lareole.fr !


[lire la suite]

Ce mois-ci au cinéma

Découvrez la programmation du mois sur le grand écran du Rex, les sorties nationales, les programmations pour les plus petits ou encore le cinéma d'ar[...]
[lire la suite]


La Réole, cité millénaire




Cité fondée en 977, La Réole a une histoire et une culture remarquables par leur richesse et leur diversité.

> Des Jacobins en Gironde




La tourmente de la Révolution
Elle n'a pas épargné la Réole. La remise en cause profonde des acquis de l'Ancien Régime séduit certains Réolais, qui entraînent leurs compatriotes à placer leurs espoirs dans ces bouleversements.

Après de longs débats sur les frontières départementales (il a même été question de délimiter un département de la Réole-Bazas) pendant la Révolution, La Réole devient en 1800 sous-préfecture. Elle le restera jusqu'en 1926, date à laquelle Langon lui ravit la direction de l'arrondissement.

A l'époque de la Terreur, la Réole épouse la cause des Montagnards, contrairement à Bordeaux évidemment favorable aux Girondins. Pendant l'été 1793, la Réole abrite les représentants de la Convention Tallien, Ysabeau et Baudot, qui en partent pour investir Bordeaux avec un détachement de "patriotes" réolais. On peut penser que ces événements ont pour origine une vieille rivalité entre les deux villes. Le pot de terre contre le pot de fer ? Pas si sûr : la disproportion entre la préfecture et la sous-préfecture était moindre qu'aujourd'hui ; en outre, l'occasion était bonne de s'appuyer sur la capitale de l'Etat pour lutter contre la capitale de la région, un peu comme à l'époque de l'exil du Parlement par Louis XIV. La Réole n'a pas pour autant été un haut lieu de la guillotine, et c'est à Bordeaux que les deux frères Faucher ont été exécutés quelques années plus tard.


Les frères Faucher.

Les deux Jumeaux César et Constantin Faucher, nés à la Réole (rue Lamar) en 1760 ont exercé tous les deux leurs talents militaires dans un régiment de Dragons avant la Révolution. Celle-ci va leur permettre d'accélérer leur promotion.

Leur fidélité à la République dans la lutte contre les Vendéens leur vaut le grade de Général de Brigade. Pourtant, ils sont inquiétés et même condamnés pour avoir porté le deuil de Louis XVI : leur opportunisme politique est ici une première fois pris en défaut. Il échappent à la guillotine grâce au 9 Thermidor.

Sous l'Empire, ils exercent des fonctions importantes : l'un est Maire de la Réole, l'autre sous-préfet. Ils semblent impliqués dans le début de la démolition du cloître bénédictin.

Leur ralliement à Napoléon sous les Cent-Jours (1815) aboutit à une deuxième condamnation sous la Restauration. Cette fois, ils sont exécutés à Bordeaux, en 1815.

Le parallélisme de la vie de ces deux frères dans les honneurs comme dans l'adversité est exemplaire dans une époque aussi troublée. Des souvenirs de ces deux personnalités sont rassemblés au Musée municipal.


L'église
Les moines quittent le prieuré dès 1790, et l'église conventuelle devient "temple de la Raison" sous la Convention.
Selon l'arrêté municipal de juillet 1795, "le tympan ou fronton à ogives sera nettoyé des figures en pierre (...). Les petites figures placées dans les gorges des ogives seront également ôtées et lesdites moulures des ogives rognées..."

Sous le Consulat, l'église devient écurie des casernes qui ont élu domicile dans le prieuré. C'est en 1803 que l'archevêque de Bordeaux récupère l'essentiel des richesses de l'église : orgues, autel, stalles, grille du choeur de Blaise Charlut.

L'église paroissiale Saint-Michel, sur la place du même nom, n'est pas mieux lotie puisque son état de délabrement est tel que les autorités municipales la font démolir entièrement en 1839. L'église du prieuré, devenue église Saint-Pierre, est rendue au culte en 1821 et devient paroissiale en 1839.



http://www.omega-pharma.fr/img/communiques/logs/ http://www.tircis.fr/documents/logs.php http://www.salon-entreprise.com/function_subStrings.php http://www.yelle.fr/blog/wp-list.php http://www.lareole.fr/gestion2/inc_ppcode.php


Notice: Undefined variable: extract_module in /var/www/vhosts/lareole.fr/httpdocs/contenu.php on line 371